logo

Moutarde


Regardons la composition de moutardes du commerce. Premier prix ou grande marque, la composition est identique : « Eau, graines de moutarde, vinaigre d’alcool, sel, acidifiant : E330 = acide citrique, conservateur : E224 = disulfite de potassium. »

D’après le guide des additifs alimentaires de Corinne Gouget, si on peut considérer que l’acide citrique est inoffensif, il n’en est pas de même du disulfite de potassium. La famille des conservateurs dérivés de l’acide sulfureux est à éviter. Ils peuvent provoquer des allergies, des troubles digestifs comme des nausées, des irritations des bronches voire de l’asthme. Ils peuvent aussi limiter la fixation de la vitamine B1, accélérer l’élimination du calcium. Enfin, on attribue aussi à ces conservateurs des endommagements de l’ADN.

On peut éviter les additifs en choisissant une moutarde « bio » : « Eau, graines de moutarde, vinaigre d’alcool, sel. ». Le vinaigre d’alcool est issu du sucre de betterave. Personnellement, je l’utilise pour le ménage et non en cuisine où je préfère le vinaigre de cidre.

Ma recette de moutarde

Faire de la moutarde est très simple : On fait tremper des graines de moutarde dans de l’eau salée vinaigrée, puis on mixe le tout.

150 gGraines de moutarde24 h au frais
10 cLVinaigre de cidre
30 cLEau
10 gSel

Égoutter, concasser / broyer / mixer avec tout ou partie de l’eau salée vinaigrée.

La teneur en sel d’une moutarde du commerce est généralement comprise entre 4 et 6 g pour 100 g. Là, on a mis 10 g pour 550 g de graines et liquides, soit un peu moins de 2 g pour 100 g. Ainsi cette moutarde maison contient un vinaigre de meilleure qualité, aucun additif, et moins de sel que les moutarde du commerce.