logo

Mon carnet de recettes adaptées


Bien souvent, les recettes « classiques » ne conviennent pas quand on doit suivre un régime pour des raisons de santé, d’éthique… Certains régimes peuvent être particulièrement contraignants. C’est le cas de tous les régimes d’éviction liés à des allergies. C’est aussi le cas du régime cétogène que je décris plus bas.

Idées pour adapter des recettes

Le régime cétogène.

Le régime cétogène a été conçu comme traitement contre l’épilepsie, à une époque où les médecins ne disposaient d’aucun traitement pour soigner cette maladie. Ce régime continue à être proposé dans le cadre de certains troubles neurologiques. Il est intéressant en cas de diabète de type 2 (celui qui ne se soigne que par l’alimentation). Ce régime est intéressant en cas d’obésité, de maladie inflammatoire, mais aussi de cancer. Bien sûr, pas pour remplacer les traitements médicaux, mais en appoint de ceux-ci (article) ainsi qu’en prévention.

Ce régime est très contraignant, on s’y lance pour des raisons de santé. En effet, il consiste en une réduction drastique de tous les glucides (au maximum 50 g par jour voire, dans certains cas, moins de 30 g par jour). Ne plus consommer de sucre et de pâtes peut certes être socialement embêtant mais, pour la santé, les glucides sont uniquement source d’énergie. Et… en cas d’excès de sucre, le corps les transforme en… graisses stockées !

Dans un régime cétogène, l’énergie est apporter par les lipides, ces graisses si souvent diabolisées. Pourtant les membranes qui délimitent et compartimentent nos cellules sont constituées de lipides. Une partie des hormones qui régulent notre organisme est de nature lipidique. Enfin certaines vitamines sont liposolubles, autrement dit pour les avoir, il faut consommer des matières grasses.

Pour finir, l’apport en protéine est « normal ».

En cas de régime cétogène hypotoxique, non seulement on doit réduire drastiquement les glucides, mais en plus on doit supprimer tous les produits laitiers et éviter le gluten…

Concrètement, on consomme alors des quantités modérées de viande / poisson / œufs. Les féculents sont remplacés par des légumes. On ne lésine pas sur l’huile et les « bonnes graisses ». Vous trouverez systématiquement des idées dans les recettes que je partage.

Un plat cétogène
Un exemple d’assiette cétogène :
une portion normale de poisson,
des légumes pauvres en glucides
une sauce sans farine et apportant huile et saveur.

Quant aux desserts… mieux vaut être inventif ! Mais quand vous voyez par exemple ma part de tiramisu… Avez-vous l’impression d’un « régime triste et fade » ? Et pourtant, il n’y a pas de sucre, pas de farine de blé ni fécule ni « mix sans gluten ». Il n’y a pas non plus de beurre, crème, mascarpone ou autre produit laitier.

recette adaptée pour un tiramisu cétogène hypotoxique
Une part de tiramisu cétogène hypotoxique

Pour en savoir davantage, je vous conseille ce livre : Mes programmes cétogènes d’Olivia Charlet et Alix Lefief-Delcourt paru aux éditions Leduc.